Widdim

Demande de rappel | Prendre un RDV avec un expert | Réserver une démo | Experts, rejoignez-nous !
logo-widdim-header

Drone

La technologie de drone commence à être connue aussi bien dans le monde professionnel que dans le loisir pour les particuliers.

Son usage le plus connu est certainement la prise de photos et de vidéos aériennes dans le but de visualiser des points de vue inaccessibles à hauteur d’Homme, qui a notamment fait son succès auprès des consommateurs particuliers.

Les avancées technologiques concernant le drone ont néanmoins permis de décupler les cas d’usage du drone et d’en faire un outil hautement technologique répondant à de nombreux besoins des entreprises.

Il ne s’agit plus d’utiliser le drone pour l’effet « Waouh » procuré par de belles photos ou vidéos aériennes, mais de trouver des solutions pour aider les entreprises à rendre possible des interventions qui étaient complexes à mettre en œuvre, tout en diminuant les coûts d’intervention.

drone teleguidé

A qui s’adresse le Drone ?

Les drones professionnels équipés d’une caméra s’adressent à ceux qui souhaitent capter de l’imagerie aérienne. L’évolution des technologies a rendu le drone maniable, stable, et donc idéal pour la prise de photos et de vidéos maîtrisée. Le drone s’adresse ainsi à ceux qui souhaitent valoriser un lieu, un environnement, un objet en le montrant via des visuels qualitatifs. Le drone professionnel peut également être adapté pour embarquer des appareils photographiques de très haute qualité et permettre ainsi de récolter des informations visuelles très détaillées, comme pour la création d’orthophotos par exemple. La capacité de mouvement et d’accélération des drones est également un point fort qui permet la réalisation de projets audiovisuels complexes, et élargit ainsi les possibilités (organisation d’événements, cinéma, reportage…)

 

Les drones professionnels « spécialisés » s’adressent à des techniciens ou experts qui ont besoin de récolter des données techniques du terrain. Ces types de drone peuvent être conçus sur-mesure, ou être adaptés, pour embarquer des matériels spécifiques à la réalisation des missions (thermographie, pulvérisation de traitements, inspection…)

 

Le drone de loisir s’adresse à un public amateur dont l’intérêt principal est de s’amuser. Les drones de loisir sont accessibles à des prix relativement bas et sont conçus pour être utilisés par des personnes dont le niveau de maîtrise est faible. Les fonctionnalités sont souvent orientés sur la sécurité plus que les capacités technologiques.

 

Le drone de course est utilisé par des pilotes de haut niveau, qui réalisent des courses en immersion via un masque FPV (First Person View) comparable à un casque de réalité virtuelle, dans lequel les pilotes ont le retour vidéo de la caméra du drone en temps réel. Ils peuvent ainsi effectuer une véritable course d’obstacle en immersion.

 

Les drones militaires s’adressent exclusivement à l’armée, ils n’ont pas grand chose à voir avec les drones amateurs ou professionnels. Ils sont utilisés dans un but de renseignement ou pour des missions d’attaques le cas échéant.

Quels sont les cas d’usage du drone ?

1/ Le drone pour l’inspection aérienne

Le drone permet de réaliser des inspections techniques en aérien sur divers lieux ou objets tels que des éoliennes, des bâtiments, des barrages, des zones inondables…

L’inspection aérienne par drone est une solution à faible coût comparé aux autres techniques (hélicoptère, descente en rappel…) et permet de réduire les temps de préparation des opérations d’inspection et les rapidités d’intervention.

 

2/ Le drone pour la création d’orthophoto

L’utilisation d’un drone peut servir à créer une orthophotographie, c’est-à-dire un ensemble d’images aériennes assemblées, pour aboutir à un plan précis et détaillé de toute une zone géographique. Ce rendu final sert ensuite pour de nombreuses applications telles que l’analyse d’un sol, l’étude d’impact, la réalisation de plans de prévention des risques…

 

3/ Le drone pour le relevé photogrammétrique

Le système de photographie embarqué sur le drone permet de prendre une série de clichés à des hauteurs différentes et des angles différents de façon à récolter une multitude de photographie qui seront ensuite assemblées afin de recréer une modélisation 3D. En effet, toutes les perspectives 2D assemblées permettent d’extraire les volumes et les dimensions en 3D d’un objet, d’un monument ou d’une zone géographique.

Cette capacité de recréer en 3D et en haute fidélité la réalité répond notamment aux besoins de l’inspection technique, de la conservation du patrimoine, du calcul de volumes (pour évaluer les stocks dans une carrière par exemple…), de la création de décors pour les jeux vidéos, etc.

 

4/ Le drone pour la visite virtuelle aérienne. La visite virtuelle aérienne est un cas d’usage intéressant du drone, dans le sens où elle permet une immersion dans un environnement aérien à 360°. Elle permet de visualiser des bâtiments, des lieux ou un environnement au travers de panoramas reliés les uns aux autres. La visite virtuelle par drone a pour atout d’être interactive et d’afficher une multitude de contenus multimédias pour enrichir la visite et apporter des informations visuelles complémentaires.

La visite virtuelle aérienne 360° répond aux besoins des entreprises ou organisations souhaitant proposer une vision générale des bâtiments d’un lieu (site industriel, établissement scolaire, parc, etc.). Elle permet également d’expliquer de façon immersive et pédagogique le fonctionnement d’un système, généralement de taille imposante ou difficilement accessible. La visite virtuelle aérienne par drone facilite aussi l’organisation, la communication, ou l’arrivée d’intervenants sur site.

 

5/ Le drone pour la création de contenus audiovisuels (photos, vidéos)

Le drone est très souvent utilisé dans l’imagerie aérienne pour la création de photos et de vidéos. Les photos aériennes par drone permettent une visualisation plus générale et globale que ce que l’on peut visualiser à hauteur d’homme. La qualité de prise de vues par drone peut aujourd’hui être très élevée selon les technologies utilisées. Cela confère à l’imagerie aérienne de vastes possibilités pour la création de contenus.

La photo aérienne répond aux besoins des entreprises qui souhaitent communiquer sur leurs bâtiments, leur siège social ou leurs réalisations.

Elle permet de capter l’état d’un environnement ou son évolution lorsque les photos aériennes sont prises de façon périodique.

La photo par drone est également utilisée dans des domaines techniques, pour le suivi de chantier, l’état des lieux après sinistre ou l’étude de l’impact environnemental…

 

6/ Le drone pour l’inspection thermique

La thermographie par drone donne une carte thermique d’un bâtiment et permet d’analyser les déperditions de chaleur, l’étanchéité d’une toiture, etc.

Equipée d’une caméra thermique Haute résolution, le drone peut évoluer à des altitudes variables, sans besoin d’équipements coûteux tels que des nacelles.

L’inspection thermique par drone répond au besoin des particuliers pour diagnostiquer l’état de leur logement, en vue d’optimiser l’isolation et de réduire les déperditions de chaleur. Les collectivités locales peuvent également faire appel à ce type de technologie pour réduire les coûts d’exploitation des bâtiments de la ville.

Quelle est la réglementation liée à l’usage d’un drone pour une activité professionnelle ?

En tant que commanditaire d’un projet faisant intervenir un ou plusieurs drone, vous avez la responsabilité de choisir un prestataire sérieux, qui connaît bien la réglementation liée au drone et sera en mesure de l’appliquer. Vous devez notamment vous assurer qu’il possède bien les diplômes et attestations réglementaires et qu’il assurera la sécurité des lieux ou personnes survolées, pour ne pas mettre en danger vos salariés ni vos matériels ou bâtiments.

L’activité de pilotage est de plus en plus réglementée, en France et en Europe. Elle nécessite parfois des demandes d’autorisation qui doivent être effectuées plusieurs jours voire plusieurs semaines avant la réalisation des prises de vues aériennes.

 

Voici ci-dessous certaines caractéristiques importantes de la législation française vis-à-vis des prestations aérienne par drone :

L’âge minimum pour faire voler un drone en France est de 14 ans

Le vol de drone ne peut se faire que de jour, le vol de nuit est interdit, sauf dérogation obtenue après une demande d’autorisation auprès de la DGAC.

Le vol de drone en agglomération est interdit si le drone évolue au-dessus de l’espace public. En revanche, le vol est autorisé si le drone évolue au-dessus de l’espace privé et que les occupants ont donné leur accord.

L’exercice du droit du propriétaire doit être respecté lors du survol d’une propriété privée.

Les prises de vues photos ou vidéos de personnes reconnaissables n’ayant pas donné leur accord est interdit.

Des limites de hauteur de vol ou des interdictions peuvent s’appliquer selon la zone géographique survolée par le drone. La carte disponible sur Géoportail (https://www.geoportail.gouv.fr/carte) donne l’accès à ces informations. Le survol en drone est interdit dans certains lieux tels que les zones militaires, les prisons, les centrales nucléaires, les aéroports et couloirs aériens, etc. Il est alors nécessaire de faire des demandes spécifiques pour obtenir l’autorisation de vol en drone.

Le transport de matières dangereuses est interdit, de même que le largage de charge depuis un drone

Le télépilote de drone doit voler en vue directe, c’est à dire de pouvoir visualiser son drone à l’œil nu à tout moment, sauf dérogation.

Le survol par drone d’un rassemblement de personnes est interdit, sauf dérogation.

Le télépilote de drone doit suivre une formation en ligne et éventuellement un examen théorique complémentaire et un examen en centre DGAC selon le type de drone (en fonction de sa masse et de ses équipements)

La hauteur maximale de vol est de 120 mètres

 

Il est important de bien définir le projet pour détailler dans quelles conditions le vol de drone se déroulera : La zone survolée est-elle située dans une zone de restrictions ? Des personnes seront-elles survolées par le drone ? Seront-elles reconnaissables sur les photos ? Des bâtiments privés seront-ils filmés ou photographiés ? Quelle hauteur de vol est nécessaire pour réaliser les prises de vues aériennes ? etc.

Ces critères sont indispensables pour définir notamment le type de drone à utiliser, les demandes d’autorisations à effectuer et pour planifier le vol par drone dans les meilleures conditions de sécurité.

 

Profitez d'une étude gratuite
Vous avez un projet similaire ?

Découvrez les solutions visuelles

Faites le premier pas en prenant RDV

Notre équipe saura vous répondre